AccueilGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PHELSUMA BORBONICA BORBONICA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
panda
moderateur general
moderateur general


Masculin Messages : 4084
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 27
Localisation : 77

MessageSujet: PHELSUMA BORBONICA BORBONICA   Mer 6 Avr 2011 - 9:14

PHELSUMA BORBONICA BORBONICA






Répartition géographique :





Morphologie, biologie et statut légal :

Le phelsuma borbonica borbonica arbore une livrée marron-grise avec des rayures allant du bleu au vert, il est possible que les rayures marrons de son dos soit rouge. Cette espèce est endémique à la Réunion.

Tous les phelsumas possèdent une autotomie généralisée (ils sont donc capable de se séparer de la queue comme beaucoup de lézards, mais ils peuvent aussi se séparer de toute la peau) ce qui rend très difficile toutes manipulations. Les Borbonica peuvent aussi développer des poches calciques pour stocker le calcium, ces poches apparaissent de chaque coté du cou.

C'est une espèce diurne et arboricole.

Il mesure de 12 à 15 cm à l’âge adulte.


Soumis au CDC +AOE



Comportement :

Il a des mœurs plutôt crépusculaires et passe une bonne partie de la journée sous les sources d'éclairage et de chaleur.

Le phelsuma borbonica borbonica est plutôt curieux, bien qu'il se cache régulièrement dans son terrarium quand on approche trop.

Par contre, il ne doit pas être manipulé sous peine d’autotomie. Les manipulations provoqueraient au mieux un stress important chez l’animal.

De plus c’est un animal très vif qui, en fuite, sera difficilement rattrapable.



Alimentation :

Son alimentation est assez variée : il est insectivore et frugivore.

Il peut être nourrit de nombreux insectes : teignes de ruche, drosophiles, grillons, vers a soie.

Les grillons et vers à soies peuvent constituer des aliments convenables pour la base de l’alimentation. La teigne de ruche est un aliment intéressant car c’est un aliment riche mais il ne peut constituer un aliment de base du fait de son taux élevé de lipides qui peut entraîner une dégénérescence du foie, il faut donc en donner avec parcimonie (2-3teignes pas semaine est suffisant pour un individu).

En complément des insectes, lui fournir des fruits (en compote car il n’aime pas manger de quartier de fruit), il accepte bien les pots de bébé ou compotes de fruits courantes, mais il faut éviter les agrumes et les autres fruits acides (il semble apprécier tout particulièrement l’abricot, la mangue, la pêche, la banane, la pomme, la poire et l’ananas). On peut aussi lui fournir du miel (mettre un bouchon de miel dans le terrarium l’animal ira se servir). On note aussi que les individus juvéniles mangent beaucoup de grillons (qui leur seront fournis à volonté pour leur croissance) mais qu’ils s’intéressent peu à la compote, les sujets adultes s’intéressent plus à la compote et peuvent être nourrit un jour sur deux exclusivement avec de la compote.

Vu le caractère, il est possible de l’élever avec des groupes de 3 à 5 femelles par mâle en prévoyant un terra assez grand, mais cela reste aléatoire. Certaines femelles ne supportent pas la cohabitation. Les borbonicas issus des iles mascariennes sont plus durs à élever que les espèces de madagascar mais l'espèce en général supporte quelques écarts.

Comme les autres phelsumas, il nécessite une complémentation riche en vitamines D3 (deux fois par semaine pour les juvéniles et une fois pour les adultes) qui sera soit saupoudré sur les insectes, soit mis dans la compote.

Les conseils retenu ont été les suivants : Day Gecko Nectar et Miner-all 1 in-door, en complément de cela 1 fois par semaine il faudra fournir du calcium (même façon de procéder que les vitamines) pour les juvéniles et les femelles gravides et 2 fois par mois pour les individus adultes.



Maintenance et terrarium :

Cette espèce se maintient dans un terrarium de 60 x 45 x 60 cm pour un couple de type arboricole tropical.


L’éclairage devra être important avec deux sources d’UV, une à 2% et une à 5% d’UV pour favoriser la synthèse.

Eclairage de 10h en saison des pluies et de 14h en saison sèche. Les mois d'août, septembre et janvier, février servent de transition pour les saisons.


Pour le chauffage, une plaque chauffante placée derrière le terrarium servira à chauffer le terrarium.


Un thermostat sera obligatoirement mis en place afin de régler et suivre les températures nécessaire :

De jour => au point chaud : 28-30°C et au point froid : 25°C

De nuit => au point chaud : 23°C et au point froid : 18°C


Le substrat peut être constitué de terreau recouvert de tourbe ou de fibre de coco.


On y mettra également une gamelle d’eau, mais pas trop profond pour éviter la noyade.


Le terrarium devra être bien garni avec des plantes à grandes feuilles (type diftenbachia et caoutchouc), il faudra aussi de nombreuses branches pour que l’animal puisse se reposer et profiter de l’exposition aux lampes UV et aux sources de chaleur (racines de mangroves ou bambous).


En ce qui concerne l’hygrométrie, il est conseillé d'être entre 70 % au plus humide.



Reproduction :


Les mâles possèdent des pores fémoraux que les femelles n’ont pas, ce qui permet le sexage des individus. De plus les femelles ont souvent des poches calciques plus importantes. Les mâles possèdent aussi des renflements hémipeniens ,et on souvent une coloration bleuté plus importante.

Après une période de repos imitant la période sèche (hygrométrie baissé à 65% et température plus basse avec baisse 16 à 18°C la nuit), la saison des pluies (septembre–février fort hygrométrie et une température de 30°C) provoque la reproduction des individus.

La parade commence par un hochement de gauche à droite du mâle, la femelle intéressée suit donc ces mouvements, puis cette parade se complémente, le mâle et la femelle lèvent la patte avant droite puis gauche et tirent la langue. Le mâle fini par attraper la femelle (souvent de façon brutale) au cou pour l’immobiliser, s’en suit une copulation assez brève.

Après 1 mois la femelle pond 2 oeufs gluant, ces oeufs sont la plupart du temps massés avec d'autres pontes.

L’incubation des œufs se fait durant 50 à 60 jours environ à une température avoisinant les 28 degrés. La température d’incubation influence le sexe des individus, même avec une température haute le ratio n'est pas en faveur des mâles avec 1 mâle pour 4 femelles environ.



(En espérant n'avoir rien oublier, sinon faites moi signe par MP que je rectifie la fiche).


source :

http://phelsuma-france.fr/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
0.1 Python Regius Classique
1.0 Morelia Viridis Manokwari
1.0 Simalia Nauta

Revenir en haut Aller en bas
 
PHELSUMA BORBONICA BORBONICA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
reptil'sud-est :: LEZARDS :: Fiches d'Elevage :: Les geckonidés-
Sauter vers: